APIS-GENE - INVESTIR - INNOVER - VALORISER
> Actualités
Actualités

Actualité R&D de la filière des ruminants

  • 06 décembre 2018

    David Girod, Évolution : « On adapte le troupeau au système, pas l'inverse »

    David Girod, Évolution : « On adapte le troupeau au système, pas l'inverse »

    Avec plus de 2 000 taureaux Prim'holsteins à son catalogue, la coopérative Évolution tente de répondre au mieux aux attentes de ses éleveurs. David Girod affirme : « On a de plus en plus de demandes différentes, les éleveurs veulent quelque chose de plus spécialisé. Certains s'orientent vers les taux, d'autres vers la production ou à l'inverse vers des systèmes plus extensifs. Et la Holstein s'adapte à tous ces modèles ».

    En savoir plus

  • 05 décembre 2018

    Victoire : les bouquetins des Pyrénées sont de plus en plus nombreux !

    Victoire : les bouquetins des Pyrénées sont de plus en plus nombreux !

    Les nouvelles sont excellentes pour les populations de bouquetins du massif des Pyrénées ! Quatre ans après que l'espèce a été réintroduite, le nombre de fiers caprins à sauter parmi les éperons rocheux des montagnes du Sud de la France est en constante augmentation !

    En savoir plus

  • 30 novembre 2018

    Première journée scientifique du GIS Avenir Elevages à Paris le mercredi 19 décembre 2018

    Première journée scientifique du GIS Avenir Elevages à Paris le mercredi 19 décembre 2018

    Le GIS Avenir Élevages organise sa 1ère journée scientifique le 19 Décembre 2018 dans l’amphithéâtre de l’INRA, 147 Rue de l’Université – 75 007 Paris.

    En savoir plus

  • 15 novembre 2018

    Des gènes bretons dans les nouveaux taureaux d’IA

    Des gènes bretons dans les nouveaux taureaux d’IA

    « Pour cette nouvelle campagne 2018-19, la gamme Charolais Univers distribuée par Evolution est désormais 100 % indemne d’ataxie », annoncent les responsables de l’entreprise de sélection. 

    En savoir plus

  • 15 novembre 2018

    Elevage bovin et environnement - Les chiffres-clés

    Elevage bovin et environnement - Les chiffres-clés

    De manière à objectiver le débat et à préciser le lien entre élevage bovin et environnement, l'Institut de l'Elevage a produit ce recueil de chiffres-clés. Il couvre l'ensemble des interactions entre les exploitations bovines et leur milieu en s'intéressant à la qualité et aux consommations d'eau, au changement climatique, à la qualité de l'air, à la contribution à la biodiversité, aux consommations d'énergie et à l'utilisation des produits phytosanitaires. Ces chiffres illustrent également les investigations conduites par les filières d'élevage en faveur de l'environnement lors des 20 dernières années et les initiatives mises en place pour l'élevage de demain.

    En savoir plus

  • 25 juillet 2018

    Parution du deuxième numéro du Reproscope

    Parution du deuxième numéro du Reproscope

    Le deuxième numéro du Reproscope est sorti !

    Vous pouvez le consulter en cliquant sur ce lien.

    Pour rappel, cette plateforme innovante, qui accompagne les éleveurs de bovins laitiers et allaitants, a été réalisée en partenariat avec l'Institut de l'élevage, Allice, l'Inra, Oniris et FCEL.

  • 30 janvier 2018

    GenEval : top départ !

    L'équipe GenEval

    Les équipes GenEval ont intégré leurs nouveaux locaux en ce tout début d’année. Ils sont situés sur les hauts de Jouy-en-Josas, à 2.3 km du centre INRA. La nouvelle structure aura en charge les évaluations génétiques et génomiques des ruminants (bovins, ovins, caprins). Après une période de transition de quelques mois, au côté de l’UMT eBIS à Jouy et l’UMT GGPR à Toulouse, les calculs des valeurs génétiques des animaux (index) seront réalisés ensuite par GenEval.

    Le Règlement Zootechnique Européen (Règlement (UE) 2016/1012) du 8 juin 2016, qui doit être appliqué au 1er novembre 2018, a eu comme conséquence la réorganisation du dispositif génétique français. Les familles de ce dispositif ont réaffirmé leur volonté de garder une partie mutualisée, notamment les évaluations génétiques. Un nouveau service a dû être créé, et GenEval a ainsi vu le jour le 20 octobre 2017, association constituée par ALLICE et Races de France.

    Depuis le 8 janvier, une équipe de 9 personnes est en place : 5 généticiens (dont 4 avec une expérience au sein de l’UMT eBIS), 3 informaticiens (provenant de INRA-CTIG) et un directeur, Stéphane Barbier (issu de ALLICE-Valogene). Les locaux de GenEval sont situés à Jouy-en-Josas, à proximité du centre INRA, afin de favoriser les échanges avec les indexeurs actuels. En effet, la première mission de GenEval sera d’assurer le transfert des chaînes d’indexation, en collaboration avec les équipes actuellement en charge des évaluations, au sein des UMT eBIS (à Jouy-en-Josas) et GGPR (à Toulouse). Car à partir du 1er novembre 2018, c’est officiellement GenEval qui assurera cette mission. GenEval s’étoffera progressivement en fonction de ses besoins, notamment avec un « service clients » dès l’automne 2018.

    Outil de « back-office » au service de l’ensemble des futurs OS (Organismes de Sélection, tels que définis par le nouveau règlement européen), GenEval sera également en mesure de développer des évaluations génétiques pour des nouveaux caractères, et de produire des indicateurs et statistiques à des fins de gestion des programmes de sélection et de suivi des populations animales.

     

    Contact : contact@geneval.fr

     

    Légende photo (de gauche à droite) : Juliette Sinquin, ingénieure de recherche génétique, Thibault Grosse, analyste programmeur, Laure Hugues, ingénieure de recherche génétique, Alexis Demeure, responsable de l'équipe informatique, Stéphanie Minery, ingénieure de recherche génétique, Romain Saintillan, ingénieur de recherche et responsable de l'équipe génétique, Marine Barbat, ingénieure de recherche génétique, Stéphane Barbier, directeur.

  • 17 novembre 2017

    Alliance stratégique entre des acteurs majeurs de l'élevage français

    Alliance stratégique entre des acteurs majeurs de l'élevage français

    Dans un monde en mutation technologique, numérique, sociétale, réglementaire, Gènes Diffusion et Origen Normande, avec leur réseau de coopératives et le groupe Seenergi, renforcé par un pôle d’entreprises de conseil en élevage (Ecel), ont décidé d’unir leurs moyens pour relever les défis de demain et ainsi mieux répondre aux besoins des éleveurs et des filières.

    Vous trouverez ci-joint le communiqué de presse.

     

    Premier rang, de gauche à droite : Bernard Quandalle (président d'Oxygen Conseil Elevage), Pierre Vallance (président d'Optival), Estelle Mulet (vice-présidente d'Avenir Conseil Elevage), Thierry Hulmer (président de Seenergi Littoral Normand), Alain Guillaume (président de Gènes Diffusion), Vincent Leverrier (président d'Origen Normande), Jean-Paul Houis (pour l'ECEL Pays de la Loire). Deuxième rang, de gauche à droite : Isabelle Holvoet (directrice Avenir Conseil Elevage), Laurent Ferry (directeur de l'Union Opti Oxygene), Aurélien Michel (directeur d'Origenplus), Philippe Royer (directeur du groupe Seenergi), Michel Fouchet (directeur Apis Diffusion), François Desmons (directeur du groupe Gènes Diffusion) et Jean-Michel Fortin (Président Apis Diffusion) 

  • 13 novembre 2017

    Un nouveau président pour EuroGenomics

    EuroGenomics

    Nous vous prions de trouver ci-joint le communiqué de presse d'EuroGenomics annonçant d'une part la nomination de Søren Borchersen (directeur R&D chez Viking Genetics) comme nouveau président de la coopérative européenne en remplacement de Xavier David et d'autre part l'élection de Jean-Yves Dreau (Directeur général adjoint à Evolution) au Management Board d'EuroGenomics en tant que représentant de la France.

  • 23 octobre 2017

    COMMUNIQUE DE PRESSE ALLICE ET RACES DE FRANCE - Naissance de GenEval

    GenEval

    Veuillez trouver ci-joint le communiqué de presse d'Allice et Races de France annonçant la création de GenEval pour assurer le calcul des évaluations génétiques des ruminants dans le cadre du nouveau règlement zootechnique européen qui entrera en vigueur en novembre 2018. 

  • 25 septembre 2017

    Reproscope - L'observatoire de la reproduction des bovins en France

    Reproscope

    Le programme Reproscope ouvre ses premiers outils de performance de reproduction bovine. Cette plateforme innovante, qui accompagne les éleveurs de bovins laitiers et allaitants, a été réalisée en partenariat avec l'Institut de l'élevage, Allice, l'Inra, Oniris et FCEL.

    Pour en savoir plus :

    Plateforme de l'observatoire

    Publication sur le site de l'Institut de l'Elevage

  • 08 septembre 2017

    INTERBEV réitère sa demande de suspension de l'application du CETA

    Communiqué de presse INTERBEV - remise du rapport de la commission d'experts sur le CETA

    INTERBEV appelle le Président Emmanuel Macron à se coordonner avec ses homologues européens, pour annuler l'application provisoire du CETA, prévue initialement le 21 septembre prochain.

  • 04 août 2017

    Le ministère de l'agriculture dévoile les présidences des ateliers des États généraux de l'Alimentation

    Le ministère de l'agriculture dévoile les présidences des ateliers des États généraux de l'Alimentation

    Les États généraux de l'alimentation, lancés le 20 juillet 2017 par le Premier ministre s'articulent autour de deux chantiers, le premier consacré à la création et à la répartition de la valeur, le second portant sur une alimentation saine, sûre, durable et accessible à tous.
     
    Quatorze ateliers, dont un atelier transversal, se dérouleront entre la fin du mois d'août et la fin du mois de novembre.
     
    Les échanges au sein de ces ateliers associeront l'ensemble des parties prenantes : producteurs, industries agroalimentaires, distributeurs, consommateurs, restauration collective, élus, partenaires sociaux, acteurs de l'économie sociale, solidaire et de la santé, organisations non gouvernementales, associations caritatives et d'aide alimentaire à l'international, banques, assurances …
     
    Les ateliers seront présidés par des personnalités dont la compétence et la connaissance reconnue sur ces différentes thématiques favorisera l'émergence de propositions et d'initiatives concrètes et innovantes.
     
    Le ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation, pilote des États généraux et l'ensemble des ministères compétents sont en charge de l'organisation de ces ateliers et en seront les rapporteurs ou les co-rapporteurs.
     

     

     

  • 20 juillet 2017

    Ouverture des États généraux de l’alimentation et de la plateforme d'information et de consultation des citoyens

    #EGalim

    Annoncés par le Président de la République en juin dernier, les États généraux de l’alimentation ont démarré aujourd’hui. Ils visent à :
    relancer la création de valeur et en assurer l’équitable répartition
    permettre aux agriculteurs de vivre dignement de leur travail par le paiement de prix justes
    accompagner la transformation des modèles de production afin de répondre davantage aux attentes et aux besoins des consommateurs
    promouvoir les choix de consommation privilégiant une alimentation saine, sûre et durable
    Ils s’organisent en deux chantiers, un premier chantier consacré à la création et à la répartition de la valeur et un deuxième chantier portant sur une alimentation saine, sûre, durable et accessible à tous.
    Le débat conduit dans le cadre des États généraux de l'alimentation associera l'ensemble des parties prenantes : monde agricole et de la pêche, industrie agroalimentaire, distribution, consommateurs, restauration collective, élus, partenaires sociaux, acteurs de l'économie sociale et solidaire, et de la santé, ONG, associations caritatives et d'aide alimentaire à l'international, banques et assurances.
    Les citoyens seront appelés à contribuer via une grande consultation publique permettant d’enrichir la réflexion.
    Elle sera ouverte le 20 juillet et s’achèvera à la fin du mois d’octobre. Quatorze ateliers thématiques se dérouleront entre la fin du mois d’août et la fin du mois de novembre. L'ensemble des attendus et contributions serviront à élaborer un agenda des solutions.
    Vous pouvez-vous d’inscrire d’ores et déjà sur la plateforme d’information et de consultation des citoyens https://www.egalimentation.gouv.fr/projects pour participez, votez, donnez votre avis, enrichir le débat et contribuer à construire l’agriculture de demain. 
     

  • 26 juin 2017

    Agrément recherche d'Allice, c'est reparti pour 5 ans !

    Agrément recherche pour 5 ans

    L’agrément Recherche d’ALLICE a été renouvelé pour une nouvelle période de 5 ans de 2017 jusqu’en 2021. ALLICE est reconnue organisme de recherche privé par le Ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation depuis bientôt 10 ans. Cet agrément est une reconnaissance des compétences des équipes R&D d'ALLICE et de la pertinence des programmes qu'elle mène pour le compte de ses adhérents au service de la filière et des éleveurs.